Fenêtre sur Rêves

23 mai 2015

Petits portraits

 

Elles sont enfin au rendez-vous!

 

2blog2

La lumineuse  narcissique,

 

3blog

La timide juvénile,

 

4blog

 La pulpeuse éthérée,

 

5blog

La mystique diaphane,

 

6blog

 La discrète curieuse,

 

8blog

 L'artiste épanouie,

 

10blog

 L'aînée excentrique,

 

12blog16

Parfois sans fioriture mais toutes dans la force de l'âge,

Toutes prêtes à enfanter.

 

12blog

Eclosion d'écarlate, de carmin, d'orangé, de rose parfois...

 

 13blog3

 Toutes séduisantes et éphémères,

 

14bisblog

 Ces beautés des champs, beautés d'un temps...

Posté par plongee à 12:25 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 mai 2015

En mai

 

Faire ce qu'il te plaît...

 

2blog_filets_bleus_et_jaunes

 

S'alanguir au soleil.

 

3filets_orange

 

Afficher de nouvelles harmonies de couleurs.

 

4coque

 

Voir la vie sous un autre angle.

 

5fotteur_bleu

 

Ressortir chapeaux de paille et voilettes.

 

6chapeau_de_paille

 

Et jouer entre ombre et soleil!

 

7a_capechades

 

Voyager en solitaire,

 

7b__rouge_et_vert

 

Comme en équipe.

 

8casiers4

 

Voir plus loin.

 

9casiers5

 

S'enrichir de nos différences,

 

11_raquettes

 

 Pour un but ultime:

 

13_capechade

 

 Reprendre la mer!

 

12_pst_metiers

 

Mais avant d'appareiller,

 

14_h_lice

 

Ne pas oublier les cirés...

 

15bis_flotteurs_en_cir_

 

Et les caprices du vent!

 

16_d_part

 

 

Posté par plongee à 12:05 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 avril 2015

Le ciel est par dessus le toit,

 


Si bleu, si calme !

1blog_mazet_hd_2


Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

2blog2015_04_11_9999_78

 

3blog2015_04_11_9999_62

 

5blog2015_04_11_9999_82

 

7blog_2014_2015_04_11_9999_28

 

La cloche, dans le ciel qu'on voit,
Doucement tinte.

 

8blog2015_04_11_9999_42


Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
Chante sa plainte.

 

9blog015_04_09_9999_120

 

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.

 

10blog2015_04_09_9999_123

 

Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,

11blog2015_04_09_9999_107

 

Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

 

6blog2014_2015_04_11_9999_16

Paul Verlaine

Sagesse

Posté par plongee à 16:30 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mars 2015

Etat des lieux

 

Lorsque le végétal dévore peu à peu le minéral:

Un mazet s'éfface à l'abri des amandiers.

 

1blog_mazet21

D'autres, fissurés, bancals,

 

2blog_mazet4

 

sont en partance vers l'oubli.

 

3blog_mazet3

 

Rouge et vert, une porte s'entr'ouvre sur le passé.

 

4bisblog_mazet15jpg

 

Et les ombres centenaires resurgissent.

 

5blog_mazet5

 

Anciens lieux de repos, de repas,

 

6inside_blog

 

On se chauffait derrière ces façades à présent décrépies.

 

7blog_mazet20

 

Les années passent,

restent des souvenirs fragmentés qui s'évanouissent.

 

8blog_mazet6jpg

 

Certains mazets vivent au rythme des codes et des clichés actuels...

 

9_bisblog_mazet10

 

D'autres ont pris le chemin de l'imaginaire.

 

9blog_mazet14jpg

 

Créneaux et couleurs s'affichent dans les vignes.

 

9_blog_mazet11

 

La pierre se farde de sable et de turquoise,

l'océan à portée de fenestron.

 

10mazet_printanier_blog

 

L'heure est au bleu fixe.

 

11blog_mazet8jpg

 

Et La fenêtre nous fait de l'oeil!

 

12blog_mazet18

 

Les mazets adoptent les couleurs du temps.

 

102616909_m

Passé-présent se répondent:

 

14blog_mazet16

 

Derrière le tag, une fresque antique?

 

 

Posté par plongee à 12:20 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 janvier 2015

Le jour d'après...

QUAND LES HOMMES VIVRONT D'AMOUR
paroles et musique: Raymond Lévesque

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous nous serons morts, mon frère

Quand les hommes vivront d'amour,
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Dans la grande chaîne de la vie,
Où il fallait que nous passions,
Où il fallait que nous soyons,
Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Mais quand les hommes vivront d'amour,
Qu'il n'y aura plus de misère
Peut-être songeront-ils un jour
À nous qui serons morts, mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours,
Dans la haine et puis dans la guerre
Cherché la paix, cherché l'amour,
Qu'ils connaîtront alors mon frère

Dans la grande chaîne de la vie,
Pour qu'il y ait un meilleur temps
Il faut toujours quelques perdants,
De la sagesse ici-bas c'est le prix

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous serons morts, mon frère.

-------------

 A tous ceux qui ont perdu la vie,

à tous ceux qui se sont sont engagés pour leur liberté de penser lors de la grande Marche.

 Charlie est en nous désormais

Ouverture d'esprit contre obscurantisme

Que des jours meilleurs prennent vie, que l'on partage et s'enrichisse de nos différences

dans la paix et la tolérance.

La barbarie est ignorance:

Le fanatisme ne vaincra pas.

 

 

Posté par plongee à 14:43 - Commentaires [12] - Permalien [#]



26 décembre 2014

Chacun sa route

 

0blog

 

Les statues marcheraient sur l'asphalte...

Illusion, illusion quand tu nous tiens!

 

1blog

 

Oui, les pyramides s'ouvrent à la lumière

Et nos oreilles se ferment sur le petit boitier...

 

2blog

 

Pyramides tourjours, course effrénée contre le temps.

Rectangles et cabochons, un souffle de rose.

 

Lumière fugace La Défense

 

Du pont A

 

4blog

 

Au pont B

Toute une vie.

 

3blog

 

Ici ,Panama et chapeau melon

 

6_blog

 

Ou chapeau de paille?

Chaque vie est si différente...

 

Entrer dans l'ombre

 

 

Rendez-vous manqués... A deux.

 

Boulevard du Palaisn

 

Tant de gens qui s'ignorent.

 

Celui que l'on entend pas La Défense

 

Certains jours ressemblent à ces moments ternes et vides.

 

La Montpelliéraine

 

D'autres jours sont lumineux, colorés, enjôleurs

 

Souffle d'Orient

 

De la Grande Mosquée de Paris

Au marché d'une bourgade méditerranéenne.

 

L'accordéoniste

 

A nouveau le jardin des illusions?

Lionnes de pierre qui garderaient jalousement nos secrets?

 

 

13_blog

 

Entrez dans la lumière!

 

Ensemble

 

Et concentrez vous sur l'essentiel...

Les châteaux peuvent attendrent.

 

Mon royaume pour un regard

 

Impression de déjà vu?

Oui, un florilège de moments fugaces,

Pas d'unité de temps ou de lieu;

Impressions changeantes comme la vie.

 

Connus ou seulement croisés, Ttrès bonnes Fêtes de fin d'Année à tous,

 clquez sur les photos pour les agrandir

Posté par plongee à 23:16 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2014

Chronique d'une mort annoncée*

 (* titre emprunté au roman de Gabriel Garcia Marquez. Aucun autre ne m'a paru aussi "parlant")

 

 

1platane18

 

Sources de sérénité,

 

2platane16

 

de mystères,

 

4platane3

 

de légendes...

 

5platane13

 

Les grands arbres du Canal du Midi sont désormais en quarantaine.

 

6platane12

 

Sous leur chapiteau d'ombre et de lumière,

 

13 ombre platane2

 

Ces vénérables jouent leurs derniers numéros.

 

platane8

 

Ecorces fardées,

Voici l'Auguste loufoque désarmé.

 

7platane7

 

Puis, le Clown blanc rêvant de pistes étoilées.

 

8platane2

 

 Gracile et fleur bleue,

la Ballerine s'élance vers les cieux.

 

9platane6

 

Quelques larmes de suspension...

Des acrobates désappointés.

 

10platane17

 

Le dompteur dompté lance un appel de détresse.

 

9 b blog platane no

 

Matricule P25834,

Le Magicien défie la rouille, la vie, la lumière.

 

9 cblog platane no2

 

Matricule P25853

et ses funambules qui attendent le grand final.

 Vieux artistes,

Tirez votre révérence!

Vos jours sont désormais comptés au rythme de ces chiffres.

 42000 contaminés, 42000 condamnés?

 

platane10

 

Scalpées, les frondaisons.

Mutilés, les troncs.

 

11platane11

 

Les grands arbres n'ont plus guère d'espoir,

Ils souffrent et meurent en silence.

 

12platanebis

 

Eradiquer la propagation du chancre coloré,

(voilà qui aurait dû être étudié et mis en place depuis longtemps)

Essais de vaccination ici et là

Essences résistantes en cours de plantation...

 

En savoir plus sur les 42 000 platanes du Canal du Midi

 

France3 régions

Futura environnement

 

 

 

 

 

 

 

Posté par plongee à 21:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 octobre 2014

Attraction terrestre

 

mer8

Au commencement,

 

2

 

Les turbulences.

 

3

 

Accalmie,

Longs fleuves noirs

 

4

 

Terres sèches et désolées.

 

5

 

Craquelures, deltas sans issue.

 

blog1

 

Un monde miroir...

 

stb

 

Derrière les sables immobiles, les sagaies.

 

blog2

 

Les combats, les déchirures,

 

blog5

 

Les divisions.

 

blog21

 

Le temps s'écoule:

 

 mer5

 

Harmonie et chaos se répondent.

 

blog--

 

 

mer2

 

 

 blog17

 Terre enfant,

Terre mère,

Est-il encore temps?

 

Posté par plongee à 19:33 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2014

Zones vacantes

Portes et clôtures aléatoires...

 

 portes 1

 

Transparences pudiques

 

portes22

 

Ou échevelées... 

 

portes2

 

Chaque enceinte qu'elle soit de bois

 

portes 20

 

de tôles peintes,

 

portes3

 

 

portes7

 

ou de bidons barbouillés de goudron

 

portes8

 

cacherait-elle en son sein l' Eden?

 

portes21

 

A nous d'imaginer...

 

portes5

 

Certaines affichent la couleur!

 

portes10

 

"Pour vivre heureux, vivons cachés"

 

portes9 copie

 

 -------

Autre lieu,

Autres histoires à décrypter...

 

portes11

 

Grillages à perte de vue,

 

portes14

 

Fouillis de pierres,

 

portes12

 

Barbelés rongés par le temps,

 

portes15

 

Volutes sur ciel de début d'été,

 

portes16

 

L'attente...

 

portes13

Bientôt, les zones vacantes deviendront zones vacances.

 

 

Posté par plongee à 22:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juin 2014

Ainsi soit-il

 

 

1 blog


Ainsi soit-il
Tel est le nom du film

Comme il est dit dans l´scénario
Gros plan de toi dans ton berceau
Comme il est précisé dans le script
Lumière tamisée flou artistique

Ainsi soit-il
Tel est le nom du film...

Louis Chédid

1bis blog

A toi, Milhan mon petit-fils,

 

un pêle-mêle de photos grapillés ici et là à la manière d'un

 "album de famille "

grâces , curiosités et interrogations enfantines

 

 5 blog

 

Ne pas se laisser impressionner

 

   4 blog

 

Faire la pluie et le beau temps

 

2 blog

 

Savoir garder l'équilibre

 

3 blog a

 

Découvrir, contempler

 

2-blog

 

Aller vers l'autre

 

3

 

S'affranchir, créer des liens

 

6- blog

 

S'inventer des mondes

 

7 blog

Sculpture Bernard Venet

Apprivoiser l'art

 

8 blog

La Géode

Se réjouir de se voir si belle en ce miroir...

 

9 blog

 

Enfance passerelle:

Béton, acier,

 

11 blog

 

Colonnes ou murs lépreux,

l'enfant découvre, joue, ne juge pas encore...

 

10 blog

 

Il croit en ses rêves

 

 15 blog

 

Croquer la vie, décrocher la Lune...

 

12 blog

 Croix, Boudha, Peace and Love...

...Se chercher:

 

13-blog

 

 Entre ombre et lumière, l'adolescence...

 

14-blog

 "...Un lièvre une tortue ou trois mousquetaires

 Et plus tard Les Fleurs Du Mal de Charles Baudelaire..."

Louis Chédid

-----------------------------------------------------------------

 
 

16 blog

Fruit nouveau poussé sur le grand arbre de vie

Milhan, petit garçon de ma fille, si petite encore hier:

Prends le temps de t'épanouir, sois curieux des autres,

Que ton album de vie soit riche d'amour, d'espérance et de rêves étoilés.

Je te mets (pour plus tard, beaucoup plus tard :)

ce texte magnifique de JC Carrière

Que tous, à mon sens devont lire.

 

 

“… Nous aurions besoin d’une parole calme, rassérénée, à notre portée, qui ne se réclamerait d’aucune révélation divine ou humaine, d’aucun peuple, d’aucun parti, qui ne se réfugierait ni dans les méandres obscurs d’un jargon ni dans la jungle d’un prétendu savoir.

 

Une partie de notre malheur est là : ceux qui nous parlent nous disent que nous ne savons pas et qu’ils vont nous instruire, que nous nous sommes égarés et qu’ils vont nous remettre dans le seul vrai chemin, celui précisément qu’ils suivent. Des dynasties de penseurs et de philosophes se succèdent à la manière des dynasties royales, avec pour seul souci, dirait-on, de recueillir les héritages, de rappeler les références et de maintenir sur le trône la même lignée de concepts.

 

Or cette philosophie contemporaine, si brillante qu’elle soit quelquefois, s’est entièrement soumise à l’évènement, au lieu de continuer à le voir de loin. Notre contact avec les évènements de cette planète est aujourd’hui si obsédant, si contraignant, que c’est la réalité, l’actualité qui façonne aujourd’hui la pensée. Comme cette actualité est déconcertante, inquiétante, sujette à des sursauts, à des explosions soudaines, à des calmes lents, ainsi la pensée contemporaine est sautillante et discontinue. Elle s’efforce en vain de coller chaque jour à l’incohérence du monde, elle croit que toute action peut être analysée et classée sur-le-champ. Elle s’aventure avec imprudence sur le terrain des journalistes, ou des politiques, qui eux sont tenus d’être en permanence à l’ordre du jour.

 

Et elle se trompe, évidemment. Elle se fourvoie, elle s’égare. L’actualité à laquelle elle s’est soumise s’empresse de la contredire. Alors elle s’agace et se contredit à son tour. Elle fait des écarts, des ruades, qui la jette dans le discrédit. Elle se croyait maîtresse de la classe, mais toutes les mains se lèvent pour l’interrompre, toutes les voix lui crient qu’elle se trompe. À regret, nous perdons confiance en elle et nous n’écoutons plus cette parole déréglée.

 

Alors que nous aurions besoin d’une voix simple et tranquille qui nous dirait : “Je n’en sais pas plus que vous, je n’ai aucune lumière particulière à vous apporter, je n’ai aucune religion, aucun régime providentiel à vous offrir, mais j’ai vécu une autre vie que la vôtre, j’ai connu ceci ou cela, j’ai essayé de voir les choses sous différents angles et nous pourrions ensemble, si vous le voulez bien, faire un bout de voyage.”

 

Une voix qui nous dirait : “J’ai des choses à apprendre de vous.”

 

Une voix qui nous proposerait un échange de questions au lieu de nous vendre, au prix fort, tout un chapelet de réponses…

 

.

 

… Si l’héroïsme triomphant nous éloigne les uns des autres, car il n’y a pas place pour deux sur un pavois, la fragilité que nous partageons nous rapproche. Elle peut alors devenir la source des sentiments les plus actifs et les plus louables, la compassion, le don de soi, le respect que nous éprouvons pour toutes les faiblesses de l’autre, où nous reconnaissons les nôtres…

 

.

 

… Chacun de nous, à son gré, selon ses émotions, peut se donner ses propres règles, ordonner les gestes de sa vie à sa guise, au risque de passer parfois pour un original ou pour un maniaque. Il peut même se constituer un terrain “sacré”, choisir un lieu où il viendra se recueillir, se retremper ou, ainsi qu’on le dit, “se changer les idées”, comme dans un vestiaire de l’esprit.

 

Nous avons peut-être un vrai besoin de ces endroits-là. Je rends de temps en temps visite à une source dont j’écoute longuement la musique. Quelquefois, l’été, elle se tarit et je m’inquiète. Quand il pleut, je pense à elle…”

 

.

Merci à Brigitte du blog Plumes d'anges de m'avoir fait découvrir ce texte.

 

Le blog sera en pause en juillet et sans doute en août

Bonnes vacances à vous et merci de votre fidélité

A bientôt

 

Posté par plongee à 12:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,